Biographie de Steve Jobs: des prix à la tête du client

Steve_jobs

On savait que les prix de pas mal de choses étaient adaptés, selon les pays, à la capacité financière des consommateurs. Mais grâce à la biographie de Steve Jobs, on découvre que les Italiens sont plus pauvres que les Grecs et que les germanophones sont mieux lotis que les anglophones. Les plus riches sont clairement les francophones. 

Et on parle uniquement des versions électroniques. Rien à voir avec la beauté ou non du papier et de la reliure.

Donc si vous lisez l’italien, vous pouvez vous acheter deux bouquins (et même un peu plus) pour le prix d’un seul en français.

Les profs de maths devraient même pouvoir s’en inspirer pour quelques problèmes qui vont nous changer des trains qui partent à des heures différentes et qui circulent à des vitesses variables…

 

Photos de l'iPhone à l'iPad

P89

Comment transférer les images de son iPhone vers un iPad, par exemple pour les voir en plus grand, pour monter une petite vidéo avec iMovie ou Reel Director (pour les détenteurs d’un iPad 1)?

Je me suis dit que l’iPhone était bien reconnu comme appareil photo par un ordinateur, pourquoi pas par un iPad avec un Caméra connection kit?

Bonne idée, ça marche 😉

Message laconique de Mobile Me – Merci Dropbox

Mobile_me

 

J’aime bien Apple, mais quand le programme de gestion d’images Aperture me donne ce genre de message lorsque je veux publier une galerie sur Mobile Me (Apple aussi), j’aime moins.

Heureusement, il y a Dropbox. Un export depuis Aperture dans le dossier Dropbox et ça se publie tout seul. La galerie est certes moins jolie que sur Mobile Me, mais elle a le mérite d’exister, elle.

Qik Video me fait un sale coup, et je ne suis pas seul

Possesseur d’un iPhone 3G, dépourvu de la fonction d’enregistrement vidéo, apparue avec le 3GS, je me suis porté acquéreur de l’application Qik VideoCamera le 15 février 2010, pour un montant de 2,2 francs suisses. L’application fonctionnait très bien, malgré les limites du capteur photo-video de l’iPhone 3G, dont l’absence d’autofocus.

C’était jusqu’à la mise à jour de mon téléphone avec iOS 4. L’application crashe au démarrage et un petit tour sur le net m’apprend que je suis loin d’être le seul dans ce cas et que c’est… normal. L’app n’est tout simplement pas compatible avec le nouveau système d’exploitation de l’iPhone. Pour avoir cette compatibilité, il faut acheter la nouvelle version de Qik Video Camera, désormais facturée 3,3 CHF… Bon, je veux bien admettre qu’il y a eu du boulot pour mettre à jour le soft, même si Qik est bien le seul éditeur, parmi ceux dont une application et présente sur mon téléphone à avoir facturé ce genre de mise à jour.

Là où je crie au scandale, et je ne suis pas le seul, c’est que cette nouvelle application rend impossible l’accès aux anciennes vidéos enregistrées sur l’iPhone. Disparues, niet, nada, pouic, que dalle! Facturer une application qui fait perdre toutes ses données à l’utilisateur, c’est un peu fort de café. Merci Qik, vous m’avez vu, je passe mon chemin.

Bonne nouvelle par contre pour mes vidéos. Grâce à cette discussion, j’ai pu télécharger l’iPhone Backup Extractor ici (pour Mac, mais il y a un lien pour une application PC dans la discussion, sauf erreur). Ce petit programme va lire vos sauvegardes d’iPhone et vous pourrez sélectionner l’application dont il faut extraire les données (Qik en l’occurrence).

Mes vidéos ont ainsi été récupérées et j’ai pu tranquillement virer Qik de mon téléphone. Pour toujours je pense.

Iphone_extractor_2

IMG_0050.mov
Watch on Posterous

Iphone_extractor

MobileMe fait peau neuve: un gros plus et un grosse réserve

MobileMe a fait peau neuve. Tous les détails ici, entre autres:
http://www.macgeneration.com/news/voir/159061/les-details-du-nouveau-mobileme…

Pour ne parler que du mail, le lifting est plutôt réussi, surtout
qu’une fonction que j’attendais depuis longtemps a été ajoutée: la
possibilité d’envoyer des messages depuis une autre adresse que celle
liée à me.com. Après configuration, on peu choisir un expéditeur
différent, moi@ttoto.com, par exemple.

Franchement très utile pour centraliser tous ses messages, redirigés
depuis d’autres boites aux lettres. Gmail permet cela depuis longtemps
et je trouvais que c’était un gros manque de MobileMe.

Au chapitre des regrets, le mail de MobileMe ne permet pas de
recherche dans le corps des messages. La recherche ne s’applique qu’au
destinataire, à l’expéditeur ou à l’objet du message. Impossible aussi
d’appliquer la recherche à l’ensemble des dossiers, il faut en
spécifier un. Lorsque l’on est habitué à la recherche globale de
Gmail, ou de Spotlight sur le Mac, c’est un peu – très, même –
frustrant.

Search_limit
Mobileme_search
Send_as
Service

Stocker et référencer ses cassettes vidéo avec iDive? Non, iMovie.

Voilà quelques années, j’avais entrepris de référencer mes cassettes vidéo DV avec iDive, le programme d’Aquafadas. Puis j’ai davantage photographié que filmé mes enfants et iDive a vieilli, je n’ai jamais consulté cet index. Jusqu’à ces derniers jour

Sur le principe, iDive est séduisant: le programme capture une image de votre bande vidéo à intervalles réguliers (que l’on peut ajuster). On a ainsi un aperçu du contenu de sa cassette vidéo, sans la sortir de son armoire. Mots clés et autres favoris permettent de retrouver des scènes particulières et de les recapturer depuis la bande. Voilà pour la théorie.

Premier problème: j’ai changé d’ordinateur et iDive est repassé du coup en mode démo. Impossible de réactiver sans redemander une clé d’enregistrement à l’éditeur. Réponse rapide, mais c’est tout de même pénible. J’ai payé et c’est moi qui suis ennuyé.

Deuxième problème, la clé ne fonctionne pas. Il me faut mettre à jour vers la dernière version de iDive 1, qui est depuis passé en version 2. Tant qu’à faire, je paie la mise à jour vers la Version2.

Allégé de 29 euros supplémentaires, mais bien décidé à plonger dans ma collection, je me lance dans l’importation de ma bibliothèque existante. Sans trop de problèmes, jusqu’à ce que l’application plante une première fois. Pas moyen d’enregistrer son travail à mesure, iDive enregistre les bibliothèques lorsque l’on quitte. En cas de plantage, tout est foutu. Pire, tout a été corrompu suite à quelques modifications de noms de conteneurs (du genre Cassette 10 > Cassette 10 – Journée à skis 2006) qui n’ont pas été reconnues à la réouverture de iDiv

De rage, j’ai tout effacé, décidé de tout refaire à neuf. Ma nouvelle machine permettant une indexation plus précise (en enregistrant une image toutes les deux secondes plutôt que dix) de ma trentaine de cassettes. Une cassette, deux, trois. Quitter pour enregistrer. Quatre et… plantage en fin de bande. Une heure de foutue. J’ai donné encore une dernière chance à iDive, avec la même cassette. Pas mieux. Plantage en fin de bande, ballon de plage de la mort qui tue.

Il me fallait trouver autre chose.

Et pourquoi pas iMovie 09? Je vous vois venir… iMovie ne permet pas de capturer des extraits, uniquement la vidéo complète. C’est vrai, c’est un inconvénient, qui peut se muer en avantage.

Avec l’option « automatique », iMovie rembobine la cassette, importe le film et rembobine à nouveau.

Une heure de vidéo au format DV “pèse” un peu moins de 13 Gb. Un disque dur externe de 1 Tb (1024 Gb) se trouve pour 120 francs suisses (82 Euros au cours du jour) et permet de stocker quelque 80 heures de vidéo DV (80 cassettes de 60 minutes, donc). Soit environ 1,5 franc (1 euro) par heure de vidéo. La « Bibliothèque d’événements » stocke vos rushes, en les classant par date. Vous pouvez y ajouter des mots clés.

L’avantage? Pour le prix – même si dans mon cas c’est trop tard – d’une licence iDive (79 €), j’ai un disque dur qui me permet de stocker 80 heures de vidéo et de les classer avec iMovie, livré avec mon Mac Mini.

iMovie est certes moins puissant pour le catalogage et l’attribution de mots clés (mais cela peut même se discuter). Sa fonction d’import automatique (rembobinage, importation et rembobinage) permet de vaquer à d’autres occupations pendant qu’il travaille en tâche de fond. Mais, surtout, les fichiers sont tous présents, prêts au montage. Et, si vous êtes vraiment en manque de place et en présence de plans totalement inutiles, vous pouvez toujours les supprimer.

Pour l’heure, j’en suis à une quinzaine d’heures de vidéo importées dans iMovie, et ça roule.

Mon choix est fait. iMovie a fait plonger iDive (un peu facile, je sais) dans les profondeurs de mon ordinateur.

De l’utilité du nuage pour abriter ses données

Comme je me charge à titre bénévole de la publication du site web de l’association de promotion du don d’organes A Cœur ouvert, j’hérite aussi des petits soucis informatique de son président. Ce dernier a égaré son iPhone avec lequel il faisait presque tout. Ses emails partaient 99 fois sur 100 du téléphone et non d’un ordinateur. D’où la petite panique lors de la perte du téléphone.

Heureusement, sa boîte mail est une Gmail, configurée en IMAP. Comme son nouveau téléphone tourne sous Android, le système d’exploitation pour téléphones mobile de Google, aucun problème pour resynchroniser la chose. Toujours aussi facile pour récupérer les adresses depuis Carnet d’adresses de Mac OS X et les importer dans les contacts de Gmail.

Les seules données irrécupérables ont été celles du calendrier iCal, présent sur l’iPhone, mais jamais synchronisées avec son jumeau sur le mac. Désormais, le bonhomme utilise aussi Google Calendar.

Désormais, courriels, contacts et agenda sont stockés dans le « nuage » Google, accessibles depuis n’importe où avec une connexion au net.

On peut toujours deviser sur le danger de mettre tous ses oeufs dans le même panier, chez le tentaculaire Google de surcroît. En l’occurence, le service de Google a démontré son utilité et son bon fonctionnement. Le tout gratuitement. Quant à la sécurité des données, rien ne me dit qu’elle soit mieux assurée ailleurs, même avec des offres payantes. Ou me trompe-je?